skip to Main Content

Pour mesurer l’état des rails, nous utilisons des trains à ultrasons qui nous permettent d’identifier d’éventuels défauts internes du rail.

Notre engin est une voiture permettant une auscultation de la voie à 60km/h et doit être encadré de 2 locomotives.

En dehors de la mesure, notre engin peut circuler à 100km/h pour s’insérer au mieux dans le trafic ferroviaire existant.

La matérialisation de l’auscultation US et de la détection de défauts de rails se fait de la manière suivante :

    • Par une projection de peinture (de couleur BLANCHE ou JAUNE), d’environ 250 mm de long, sur le patin du rail, couvrant la position de chaque défaut détecté et par une projection centrale sur les traverses.
    • Par la remise au client, d’un rapport d’auscultation, reprenant les zones de voies auscultées et énumérant les défauts détectés, identifiés par leur type et leur situation géographique (ligne – voie – file – km défini à + ou – 1 m par rapport au jet de peinture mais à + ou – 5 m par rapport à la précision du LocNG SNCF Réseau, coordonnées GPS).

Des livrables sont remis en fin de campagne d’auscultation.

Perspectives et développements :

Nous évaluons en ce moment, en partenariat avec SNCF Réseau, des systèmes de mesure Ultra-sons permettant de réaliser ces détections de défauts internes à des vitesses jusqu’à 100 et 120Km/h. En dépit du contexte sanitaire actuel, nous visons la fin des évaluations de performances et d’endurance pour fin 2021.

Au Pays-Bas, nous utilisons également ECT (Eddy Current Testing / courant de Foucault) pour analyser les défauts externes au champignon, tels que les fissures dans la surface du rail ou les défauts de fatigue du rail causés par le contact avec les roues du matériel roulant.

En plus des mesures ultrasonores et ECT, nous enregistrons également des images vidéo dans différentes directions.

Back To Top